"Polydak est aussi fort que son personnel"

16 november 2018
Retour à l’aperçu

Specialiste en joints de toiture etanches

Depuis 1980, Polydak est passée d’une petite entreprise spécialisée en joints de toit en bitumes à un grand acteur dans la réalisation de joints en PVC, TPO, bitume et EPDM pour essentiellement des toits industriels. En plus de l’accent mis sur l’étanchéité qualitative des toits, l’entreprise du gérant Roeland Schuurmans se concentre également sur une politique du personnel bien définie, ainsi que sur une organisation sous sa propre direction.

POLYDAK

Polydak a vu le jour en 1980, sous la direc- tion des parents de l’actuel gérant Roeland Schuurmans. Le papa Schuurmans avait reçu de son employeur de l’époque la demande de prendre la réalisation de quelques toits sous sa responsabilité. Après la livraison de ces projets et une petite percée dans les réali- sations en bitume, Polydak se fit un nom dans le secteur notamment avec des toits réalisés principalement en PVC et en bitume, et plus récemment en TPO, qui devient de plus en plus populaire.

Une entreprise familiale

Roeland Schuurmans: “Depuis la création, l’entreprise a toujours été une entreprise fami- liale et ce sera, selon moi, encore longtemps le cas. J’ai fait moi-même mes premiers pas dans l’entreprise Polydak, il y a dix ans. A l’époque, je travaillais surtout sur chantier. Pendant plusieurs années, j’étais donc actif sur les toits avec les membres du personnel dans la réalisation de toits en PVC. Suite à une bles- sure due au sport, je me suis retrouvé dans les bureaux. Je continuais ensuite mon parcours administratif dans les départements achats, devis, ... Après quelques années, j’étais fami- liarisé avec chaque département au sein de l’entreprise et j’ai alors repris les rênes de mon père.“

PLUSIEURS ENTITES

Au cours des années, Polydak a connu plusieurs entités, dont Polydak 1 et 2, qui sont aujourd’hui encore opérationnelles. Roeland Schuurmans explique: “Avec Polydak 1, nous nous sommes spécialisés dans la toiture en plastique. A côté de ce travail en PVC, nous avons aussi intégré dans ce département l’his- toire du TPO. A côté des activités dans Polydak 1, nous disposons aussi de Polydak 2, situé à Lommel et où nous nous consacrons essentiellement aux toits en bitume et un peu en EPDM. Avant, il y avait aussi Polydak 3, implanté à Kortessem, mais du fait de l’ex- cellent chiffre d’affaires, nous n’avions plus le contrôle que nous avons ici en tant qu’entre- prise familiale. C’est pourquoi nous avons décidé de maintenir l’attention sur Polydak 1 et 2.“ Enfin, Polydak dispose aussi de sa propre entreprise de transport qui permet à la société d’avoir sa propre logistique. Depuis le travail avec une grue, le transport de et vers le chantier, ... Polydak est en mesure de régler tout cela en interne.

UNE ORGANISATION EN GESTION PROPRE

Comparé à ses collègues/concurrents, Polydak estime, à raison, qu’il peut tout réaliser sous son propre contrôle. Roeland Schuurmans: “Nous mettons nous-mêmes l’ac- cent sur notre rendement et notre organisation. C’est ainsi que nous disposons tant des instal- lations que du matériel nécessaire. C’est une de nos meilleures caractéristiques que nous sommes heureux de pouvoir mettre au service de nos clients. Une fois que nous avons construit une relation avec un client, nous savons comment la conserver.“

Le service après-vente

A côté de la livraison normale sur chantier, Polydak s’engage également à assurer la maintenance des toits résidentiels et industriels. Dans la base de données des client que l’en- treprise s’est entre-temps constituée, il n’y a pas que les toits réalisés par l’entreprise qui sont en maintenance, mais également des toits livrés par des tiers qui, vu les circonstances, ne peuvent ou ne veulent pas assurer l’entre- tien.

Les études de toits sont gratuites

Enfin, les particuliers et les entreprises peuvent aussi aller chez Polydak pour obtenir une étude gratuite de leur toit. Roeland Schuur- mans: “En plus de l’inspection des toits, nous faisons régulièrement des études de toiture où nous donnons des conseils sur la durée de vie du toit et sur les travaux à réaliser pour le maintenir en bon état.“

FOCUS SUR LE PVC ET LE TPO

Comme dit précédemment, une des entités de Polydak est consacrée aux toits réalisés en PVC ou en TPO. L’entreprise est même connue en tant qu’expert dans la pose de bandes de toit en PVC. Roeland Schuur- mans trouve aussi qu’il est intéressant de cadrer la popularité grandissante du TPO au détriment du PVC. “Le TPO devient surtout populaire du fait que le PVC peut pour le moment être posé par tout le monde. Le problème est surtout que cela peut se faire sans aucune forme de contrôle. Ce n’est donc pas une surprise que l’on signale pas mal de dégâts à des toits en PVC. La cause n’est certainement pas la qualité du PVC, mais la réalisation par certaines entreprises en ques- tion qui n’ont pas la connaissance suffisante pour poser un toit en PVC de manière qualita- tive. Et cette histoire ne sonnera pas non plus étrangement aux oreilles des couvreurs de toits en bitume.“

LE TPO

Selon le gérant Roland Schuurmans, il est vrai que, d’un point de vue écologique, les toits en TPO enregistrent de meilleurs résultats. Le TPO est un plastique sans plastifiant. La montée du TPO est notamment due à ce facteur et au fait que de grands acteurs du marché poussent ce produit.

L’EPDM

Enfin, Roeland Schuurmans veut aussi aborder la popularité de l’EPDM. “Selon moi, l’EPDM doit faire face aux même problèmes que le PVC. Ici aussi, tout le monde peut placer de l’EPDM. La durée de vie prévue du PVC est connue, mais ce n’est pas encore le cas de l’EPDM, même s’il y a ici ou là une garantie sur le produit pour une durée de vie de 50 ans. Je ne connais d’ailleurs pas encore de cas où un toit réalisé en EPDM a traversé plus de 50 ans de pluie et de vent. Et pourtant, les fournisseurs investissent beaucoup de temps et de moyens dans la formation des couvreurs. Alors qu’il pourrait encore y avoir plus d’ac- compagnement sur le chantier.“

LA GESTION INTERNE DU PERSONNEL

Du fait que tous les travaux sont réalisés en propre gestion, Polydak dispose d’une impor- tante équipe. Roeland Schuurmans fait donc tout pour que tout se passe bien avec ses collaborateurs. “Une entreprise est en fait aussi forte que ses collaborateurs.“

Formation et coaching interne

Roeland Schuurmans: “Nous mettons l’accent sur les jeunes qui ne peuvent très souvent pas faire la preuve d’une expérience au travail, mais cela est compensé par leur motivation. Chez nous, cela a toujours été ainsi bien avant qu’il y ait un manque de travailleurs qualifiés. Nous n’avons jamais sélectionné sur l’expérience, mais toujours sur la motivation.

Quand cette motivation est bien présente, nous prévoyons le temps nécessaire, les moyens et l’énergie pour former nos nouvelles forces en interne afin qu’elles puissent travailler de manière optimale sur les chantiers, dans les bureaux ou sur la route. Je suis moi-même fort impliqué dans la formation des nouvelles recrues et j’aime les mettre au courant de leur job. Et ma propre expérience dans chaque branche de notre entreprise vient ici aussi bien à point.“

DES LIVRAISONS QUALITATIVES ET FLEXIBLES

Chez Polydak, ils disposent aussi d’un grand entrepôt d’environ 10.000 m2. Cela permet à l’entreprise familiale de réagir rapidement et de manière flexible en toutes circonstances imprévues. “Lors des importantes tempêtes début janvier, nous étions en mesure d’aider tout client qui en avait besoin dans la journée même avec notre matériel que nous avons en stock“, nous raconte Roeland Schuurmans. “Un autre avantage est que nous achetons toujours en grands volumes. Nos quatre magasiniers font alors tout le travail de prépa- ration. En d’autres mots, nous livrons sur chan- tier des membranes et des plaques d’isolation en bois sciées à mesure et prêtes à l’emploi.“

QUID DE L’AVENIR?

La vision du secteur

Roeland Schuurmans: “Comme c’est parti aujourd’hui, cela ne s’arrête pas. C’est incroyable ce que nous travaillons comme volume de travail. Ce qui est contradictoire, c’est que les prix ne suivent pas. Le marché continue à exercer une pression et la concur- rence se fait toujours sentir, ce qui en soi est bien. Cela nous oblige à rester vifs. Néan- moins, nous jouons sur l’offre excédentaire pour nous consacrer principalement sur les chantiers dans notre région.“

L’avenir de Polydak

“Nous-mêmes, nous continuerons à garantir que nous ferons mieux que nos collègues/ entrepreneurs et nous voulons encore grandir du fait que nous avons les moyens en interne. Je vois aussi dans un proche avenir, la possibi- lité de jouer un rôle en tant que distributeur de matériaux d’isolation et de matériaux d’étan- chéité pour d’autres entreprises dans notre région. Quand je vois combien de couvreurs sont passés chez Polydak, je ne peux pas les compter sur les doigts des deux mains. Ils reviennent alors chez nous pour leurs achats, ce qui fait que nous sommes déjà un peu distributeur. On y travaillera encore plus.“


Download PDF